Journalistes Algériens 1988-1998.pdf

Journalistes Algériens 1988-1998 PDF

Lazhari Labter

La guerre sans merci que les terroristes intégristes ont mené entre 1993 et 1997 contre les journalistes sest soldée par un bilan effarant que nul autre pays que lAlgérie na connu à ce jour : près dune centaine de journalistes et travailleurs des médias assassinés. Depuis lattentat meurtrier commis contre le journaliste et écrivain Tahar Djaout le 26 mai 1993, les terroristes ont mis en application, de manière systématique, un programme dépuration des membres de la famille journalistique résumé par le sinistre slogan des Groupes islamiques armés : Ceux qui nous combattent par la plume périront par la lame. Le summum de lhorreur fut atteint le 11 février 1996 lors de lattaque à la voiture piégée de la Maison de la Presse Tahar Djaout qui la détruisit en grande partie. Cette attaque commise en plein mois de ramadhan coûta la vie à trois journalistes du quotidien Le Soir dAlgérie dont les locaux furent entièrement soufflés. Elle causa aussi la mort de plusieurs citoyens de passage à la rue Hassiba-Ben-Bouali. Cette attaque visait à anéantir le moral des journalistes pour les amener à cesser de pratiquer leur devoir dinformer. Le résultat atteint fut à lexact opposé du but recherché. Passé le moment de stupeur, les journalistes décidèrent de continuer leur mission. Le travail, un moment interrompu, fut repris et les trois quotidiens touchés, Le Soir dAlgérie, Le Matin et LOpinion, dans lincapacité physique de paraître, trouvèrent refuge dans les autres journaux sous forme dune page quotidienne. Ce fut lune des plus belles leçons de solidarité que les journalistes donnèrent de leur corporation face à ladversité. Lauteur qui a vécu en acteur engagé la décennie 1988-1998 dresse un tableau vivant mais sombre de cette période charnière qui a vu le basculement dun système de parti unique fermé à un système multipartite ouvert où les journalistes algériens ont joué un rôle décisif pour la liberté de la presse et la liberté dexpression en payant un lourd tribut.

Journalistes algériens 1988-1998 : Chroniques des années d'espoir et de terreur: Amazon.es: Lazhari Labter: Libros en idiomas extranjeros JOURNALISTES ALGERIENS (1988-1998). CHRONIQUE DES …

8.86 MB Taille du fichier
9789947392492 ISBN
Journalistes Algériens 1988-1998.pdf

Technik

PC et Mac

Lisez l'eBook immédiatement après l'avoir téléchargé via "Lire maintenant" dans votre navigateur ou avec le logiciel de lecture gratuit Adobe Digital Editions.

iOS & Android

Pour tablettes et smartphones: notre application de lecture tolino gratuite

eBook Reader

Téléchargez l'eBook directement sur le lecteur dans la boutique www.turossheadcountryclub.com.au ou transférez-le avec le logiciel gratuit Sony READER FOR PC / Mac ou Adobe Digital Editions.

Reader

Après la synchronisation automatique, ouvrez le livre électronique sur le lecteur ou transférez-le manuellement sur votre appareil tolino à l'aide du logiciel gratuit Adobe Digital Editions.

Notes actuelles

avatar
Sofya Voigtuh

Ouvrages / Livres/ Textes de loi | Ajouad Algerie Memoires

avatar
Mattio Müllers

Radio Dzair - Votre radio algérienne

avatar
Noels Schulzen

Polémique dans les médias: Des journalistes algériens en ... Les journalistes algériens sont rentrés en Algérie sans être inquiétés. ( 1988-1998 ) par certains criminels qui ont utilisé l Islam pour assouvir uniquement leurs besoins sexuels et de pouvoir. Il faudrait , qu’ Israël et tous les juifs de cette planète comprennent, que l Algérie et son peuple, qui ont souffert de violence, de discrimination par le colonialisme français

avatar
Jason Leghmann

SILA 2018 : Séances dédicaces de l'écrivain Lazhari Labter ...

avatar
Jessica Kolhmann

l Le journaliste, poète et écrivain, Lazhari Labter a présenté, hier son nouveau livre qui s’intitule » Journalistes algériens 1988-1998 : chronique des années de terreur et d’espoir, à la salle de conférences de la Maison de la presse, Tahar-Djaout. L’écrivain été accompagné de son éditeur, M. Abedeklah, représentant de “Chihab éditions”.Cet ouvrage, nous dit, […]